3 tendances vidéo à adopter en 2019 !

Vous souhaitez utiliser la vidéo pour votre stratégie marketing mais vous vous demandez quels sont les formats les plus prometteurs ?

Nous revenons aujourd’hui sur trois tendances vidéo phares de 2019 qui permettront à votre entreprise d’adopter les pratiques qui plaisent aux internautes.

D’après le dernier rapport trimestriel 2018 de Hootsuite et We Are Social, YouTube, plateforme leader dans la consommation de vidéos, réunit plus de 45,1 millions de visites uniques par mois et est de ce fait le réseau social le plus utilisé. Facilement consommable, la vidéo reste donc un des contenus les plus demandés sur le web. Véritable atout pour votre entreprise, une présence audiovisuelle devient incontournable pour diffuser vos messages.

Mais sur quoi devez-vous miser pour cette année 2019 ?

Les stories, toujours dans la course

Les stories ont vu leur utilisation exploser ces dernières années. D’abord présentes sur Snapchat, elles ont très vite vu le jour sur Facebook et Instagram. En janvier 2019, la plateforme annonçait 500 millions de créateurs de stories chaque jour sur Instagram.

Comment expliquer ce phénomène ? La story propose avant tout du contenu éphémère, adapté aux nouveaux usages des mobiles grâce à son format vertical. Grâce à elle, tout le monde peut devenir producteur de contenus. Elle apporte également des fonctionnalités nombreuses et variées telles que les filtres, les effets sonores et visuels ou la possibilité d’y ajouter des GIFS.

Pour les entreprises, la story est devenu un outil indispensable pour assurer l’engagement d’une communauté sur les réseaux sociaux. Contenus authentiques, créatifs ou encore images des coulisses de votre entreprise, elle favorise la confiance des internautes. La story propose une expérience participative et c’est ce que les utilisateurs demandent.

Pour réussir votre entrée dans le monde des stories, veillez avant tout à ce que votre contenu soit toujours cohérent avec votre ligne éditoriale. Ne vous jetez pas tout de suite dans le grand bain et réfléchissez vos stories dans le cadre d’une stratégie en définissant vos cibles et vos objectifs. Pensez à déterminer votre rythme en amont pour publier régulièrement et enfin, n’oubliez pas de toujours inciter à l’interaction dans chacune de vos vidéos !

On passe au direct !

Le live streaming est une tendance 2019 de la vidéo qui ne cesse d’attirer les internautes. En réunissant Snapchat, Instagram et Facebook, 13 % du trafic web provient aujourd’hui de vidéos en direct, d’après une étude réalisée par CISCO.

Avec les évolutions constantes de la société, les spectateurs ont développé un besoin d’immédiateté et d’inédit. Consommer un contenu inédit, exclusif et non retouché permet au consommateur de se sentir privilégié et en confiance ce qui le fera devenir bien plus fidèle à votre marque.

Le live permet également aux internautes d’interagir plus facilement avec les entreprises et de ne pas se sentir frustré par d’éventuelles barrières mises en place entre marques et consommateurs.

Comment l’utiliser ? Le live streaming peut être un outil parfait pour retranscrire en direct vos différents événements ou pour présenter un produit ou service en avant-première. Toutefois, faites attention aux aléas du direct qui ne vous permettront pas de recommencer une seconde fois !

Un retour inattendu au « slow content »

Autour des contenus éphémères des stories et de l’immédiateté du live, une autre tendance a su se faire une place cette année. En effet, certains consommateurs cherchent de plus en plus à ralentir la cadence et demandent ce qu’on appelle « le slow content ».

A l’inverse du « snack content », contenus relativement courts pouvant être consommables à tout moment de la journée, le slow content définit un contenu de qualité plus long que la moyenne qui a pour vocation à être durable et raisonné. Il met principalement en avant l’expertise de celui qui le crée. Son but est de retenir l’attention et de susciter l’engagement en véhiculant les valeurs de la marque avec un contenu plus élaboré et réfléchi.

De nombreuses études conseillent de mettre en place une stratégie faisant un mix entre le slow et le snack afin de pouvoir s’adapter aux différents parcours des internautes. Le slow content renforcerait l’adhésion vers votre entreprise tandis que le snack content servirait d’amuse-bouche pour dynamiser vos contenus et augmenter votre audience. 

Comment adopter cette tendance en vidéo ? Certains réseaux sociaux nous facilitent la tâche et lancent des services de vidéo long-format. Depuis 2018, Instagram propose « IGTV », un service permettant de publier des vidéos au format vertical et qui peuvent durer jusqu’à une heure. Une façon de proposer des contenus de meilleure qualité qui s’adaptent toutefois au format des smartphones.

Facebook a également lancé le service « Watch » vous permettant de créer des émissions telles que des reportages pour présenter votre entreprise et vos produits et services de façon originale avec une page Facebook entièrement dédiée à votre émission.

Vous souhaitez être conseillé concernant votre stratégie multimédia ?

N’hésitez pas à faire appel à nos services. Nous pouvons vous accompagner du conseil à la réalisation aussi bien pour la création de vidéos filmées que animées.

Le Living Coral remporte le prix de la couleur de l’année !

Depuis 20 ans, le Pantone Color Institute désigne la couleur de l’année. Ces experts sillonnent le monde, chaque année, à la recherche de celle qui représentera le mieux les tendances de l’année à venir.

Cette année, la gagnante est le LIVING CORAL !

A la fois vibrante, moelleuse et vivifiante, la couleur « corail vivant » nous enveloppe de chaleur pour apporter confort et flottabilité à notre environnement en perpétuelle mutation. Face à l’accumulation de technologies dans leur quotidien, les consommateurs sont en recherche constante d’expériences authentiques.

Symbole du cœur de l’océan, le récif corallien abrite l’écosystème marin. La couleur corail nous ramène aux sources, nous rassure et permet une certaine connexion et intimité avec notre environnement.

Selon Leatrice Eisman, PDG de Pantone Color Institue :

« Les consommateurs recherchant l’interaction humaine et le lien social, les qualités humanisantes et réconfortantes de la conviviale Pantone Living Coral touchent une corde sensible. »

Chez OCTAVE, nous sommes très heureux du choix de Pantone. Nous avons hâte de retrouver cette couleur dans les diverses créations que proposera notre agence mais aussi celles de nos confrères cette année !

La couleur de l’année 2018 est l’Ultra Violet !

Chaque année, le Pantone Color Institute désigne une couleur innovante et pertinente représentative des tendances actuelles et de l’état d’esprit des consommateurs. Cette année son choix s’est porté sur l’Ultra Violet.

Complexe en raison de sa composition – un mélange de bleu et de rouge, deux teintes totalement opposées – l’Ultra Violet suggère les mystères du cosmos, l’intrigue de demain et les découvertes imprévues. Elle rappelle également le ciel nocturne et inspire le désir de poursuivre la découverte d’un monde au-delà du nôtre.

Véritable source d’influence, la couleur de l’année élue par le Pantone Color Institute s’impose naturellement dans de nombreux domaines tels que la mode, la décoration, l’automobile, la cuisine…et bien sûr la communication !

Chez Octave, on en prend bonne note !

 

ultra violet pantone couleur année 2018

Viva Technology 2016

La première édition du salon Viva Technology s’est achevée ce samedi. Toujours à l’affût de nouveautés technologiques, nous sommes allées y faire un tour !

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce salon a tenu toutes ses promesses. Des grandes entreprises aux start-up, le choix était vaste. De nombreuses innovations ont été présentées : du bar à maquillage virtuel de l’Oréal, aux semelles intelligentes, en passant par la Google cardboard ou le Sensorwake, difficile de n’en choisir qu’une ! Pourtant s’il fallait n’en sélectionner qu’une seule, voici celle qui a eu notre préférence : le distributeur d’histoires courtes de Short Edition.

Il s’agit comme son nom l’indique d’un distributeur d’histoires courtes pour vous faire patienter lorsque vous attendez dans des lieux comme les transports en commun ou les centres commerciaux.

Ce générateur vous permet de choisir entre trois options de temps de lecture, et selon votre choix vous obtiendrez donc une histoire qui se lit en 1 minute, 3 minutes ou 5 minutes.

Les histoires sont générées aléatoirement parmi une base de 10 000 histoires possibles, il est donc peu probable que vous tombiez deux fois sur la même histoire en appuyant plusieurs fois de suite sur le bouton.

La technologie mise en oeuvre n’est peut-être pas aussi impressionnante que pour d’autres inventions présentées sur le salon, mais c’est surtout le concept qui nous a séduites, et le côté original et poétique de l’idée de départ.

Présente pour l’instant au centre commercial Italie 2 et à la gare d’Austerlitz en région parisienne, chez Octave nous espérons que cette nouvelle invention sera appelée à se généraliser sur toute la France !

Retour en images sur le salon

 

La couleur de l’année 2016 est…

Une fois n’est pas coutume, cette année Pantone a choisi de désigner 2 couleurs au lieu d’une comme couleur de l’année 2016.

Les heureuses gagnantes sont donc : Rose Quartz et Serenity, un couple de couleurs harmonieux et complémentaire.

pantone 2016

Rose Quartz évoque à la fois douceur et détermination tandis que Serenity procure un sentiment de réconfort et d’apaisement.

Mais d’ailleurs qu’est-ce que la couleur de l’année exactement ?

L’annonce de la couleur de l’année a commencé en 2000, lors de la foire d’art contemporain Miami Art Basel, grâce à l’initiative de sa directrice.

Cette annonce est devenue depuis un excellent exemple d’événement marketing.

Cette année la marque Pantone a donc choisi le rose Quartz et le bleu Serenity  car elles représentent la recherche de bien-être, et sont un bon antidote au stress par leur aspect apaisant. Deux thématiques au coeur des préoccupations des consommateurs pour 2016.

En effet ces couleurs ne sont pas sans rappeler la layette pour bébé, peut-être inciteront-elles les consommateurs français à faire remonter le taux de natalité après la baisse de l’année 2015 😉

En tout cas les couleurs rassurantes seront tendances en 2016, rose Quartz et Serenity seront donc les couleurs qui inspireront mode, beauté et décoration cette année, nous verrons donc l’année 2016 en rose et bleu, alors à vos pinceaux, prêts, partez !

Source : http://www.lsa-conso.fr/pantone-choisit-deux-couleurs-pour-l-annee-2016,226914

Et le bad buzz du mois revient à ….

La marque SuperGurl à Singapour s’est retrouvée récemment au coeur d’une polémique à cause de sa nouvelle campagne liée au Black Friday. Un bad buzz dont la marque se serait sûrement bien passé. En effet au lieu d’utiliser le traditionnel « Shop Us Now » en référence aux bas prix proposés pour le Black Friday, la marque a utilisé l’expression « Rape Us Now ». Une blague sur le viol d’un très mauvais goût que les consommatrices n’ont bien sur pas apprécié.

Pour en savoir plus sur ce bad buzz : http://www.ladn.eu/actualites/quand-marque-blague-sur-viol-pour-black-friday,article,29025.html

supergurl

2,2 millions d’adeptes quotidiens du replay

2,2 millions de personnes regardent chaque jour un programme de télévision en replay, selon Médiamétrie, soit 22% de plus qu’à la fin de l’année 2013. Le téléviseur reste l’écran-roi pour la catch-up TV. Ainsi, au cours d’une journée, 1,3 million de personnes ont regardé un programme de rattrapage sur téléviseur, 750 000 sur ordinateur et 340 000 sur tablette ou téléphone mobile. «Cela s’explique notamment par l’augmentation de la réception de télévision par ADSL», avance Médiamétrie. Toutefois, les 15-24 ans continuent de préférer l’ordinateur pour regarder les programmes en replay.

Les sites de replay sont donc de bonnes pistes pour toucher une cible encline à la consommation.

La presse reste un média puissant…

Suite à l’étude One et One Global, publié par Audipresse jeudi 25 septembre dernier, nous apprenons que 49,7 millions de français continuent à lire la presse française chaque mois ce qui représente 97% de la population.
En moyenne, les français continuent à lire 6 titres différents, 1,3 quotidiens et 4,7 magazines. Un quart des français lit chaque jour au moins un titre de presse, avec 41% à lire au moins un quotidien, 49% au moins un magazine. A noter que les personnes qui lisent la presse sur support numérique (18% de la population française) restent également consommateurs de presse papier.

Voici ci-dessous un aperçu des 20 premières marques de presse en France :

Ces quelques chiffres dénotent du poids de la presse dans les usages des français qui continuent de la lire avec grand intérêt malgré l’explosion du numérique.

La presse est donc un média à ne pas négliger dans vos médiaplannings.

Le marché de l’e-pub en 2018

En 2013, le marché de l’e-publicité représentait 12,8% des dépenses publicitaires, selon l’étude «Le Marché du marketing direct» de Xerfi-Precepta. Et la croissance enregistrée ces dernières année devrait se poursuivre. Si l’enquête estime que les segments hors ligne reculeront de 1,3% en moyenne d’ici 2018, la publicité en ligne devrait bondir de 21,2%. Selon les prévisions de cette étude, le marché de l’e-publicité croîtrait à un rythme annuel moyen de 3,8% entre 2014 et 2018, pour atteindre 5 milliards d’euros à cette échéance.

Quel avenir pour le reciblage publicitaire?

Avec l’explosion de la data, le reciblage publicitaire (ou «retargeting») s’impose petit à petit comme une importante tactique mercatique. Une étude
réalisée par la société My Things, spécialisée en publicité personnalisée, révèle que les publicitaires sont 32% à vouloir augmenter leur budget dans ces bannières dynamiques personnalisées. Pour 40% d’entre eux, elles s’articulent en fonction de la demande des consommateurs existants alors que 35% l’emploient pour en attirer de nouveaux. Des dispositifs qui se calent de plus en plus avec les usages actuels: 45% comptent investir le support mobile (21% y sont déjà présents) et 75% usent déjà du retargeting sur Facebook (contre 14% sur Twitter).